top of page

Chimiothérapie et soins capillaires : les conseils d'Origami


Penguin Cold Caps, casques réfrigérants, chimiothérapie et soins capillaires, les conseils d'Origami

Origami vous donnera des instruction complètes sur la façon d’entretenir vos cheveux pendant le traitement et au-delà, jusqu’à ce que vos cheveux soient plus forts.

L’objectif est de garder autant de cheveux que possible et d’en réduire la perte. La plupart des gens constatera une certaine perte de cheveux mais en suivant les recommandations, vous pouvez aider considérablement à en réduire la quantité.


Chimiothérapie et soins capillaires : les principales recommandations

  1. Eviter de tirer les cheveux et de les nouer (chouchou, élastiques…) Vous devez éviter tout ce qui tire sur vos cheveux ou exerce une pression sur votre cuir chevelu, y compris des bandeaux ou des chapeaux ajustés. Acheter une taie d’oreiller en satin ou soie pour protéger vos cheveux contre les frottements sur l’oreiller du cuir chevelu durant votre sommeil.

  2. Ne pas appliquer de teinture sur les cheveux durant le traitement.

  3. Eviter les produits chimiques capillaires N’utilisez pas de produits chimiques tels que le peroxyde, le parabène ou les sulfates sur vos cheveux. Ces produits chimiques sont dans des shampoings, des après-shampoings, des produits de coiffage – alors vérifiez en l’absence dans les produits que vous utilisez.

  4. Peigner avec soins Réduisez le nombre de fois où vous peignez vos cheveux à deux fois par jour, et prenez des précautions supplémentaires lorsque vous utilisez vos doigts, une brosse à démêlage ou un peigne à dents larges. Si vous avez les cheveux longs, tenez vos cheveux en cas de brossage ou de peignage pour éviter de tirer sur les racines. Si vous avez les cheveux bouclés, il peut être souhaitable d’appliquer un spray démêlant avant de commencer. Evitez de mouiller vos racines.   

  5. Limiter le lavage des cheveux C’est le point qui rebute le plus les gens. Nos recommandations sont de ne vous laver les cheveux au maximum que deux fois par semaine et ce, en utilisant de l’eau tiède, en mettant votre pomme de douche en position basse pression, en utilisant doucement vos doigts pour appliquer le shampoing et l’après shampoing  et de rincer vos cheveux en prenant soin de ne pas frotter votre cuir chevelu. 

  6. Eviter les instruments de coiffure Même en suivant la thérapie des casques réfrigérés vos cheveux ne seront pas aussi brillants et en bonne santé que d’habitude. Evitez d’utiliser des instruments de coiffeur tels que : sèche- cheveux, fers à friser, lisseurs ou des rouleaux chauds. Laissez les cheveux sécher naturellement, éviter la lumière directe du soleil sur votre cuir chevelu et utilisez des huiles capillaires pour conserver autant d’humidité que possible.

  7. Rester hydraté.


Le succès dépend des motivations des patients

Concernant la chimiothérapie et les soins capillaires, beaucoup de personnes jugent ces recommandations contraignantes, en particulier sur une longue période. Après étude, Il s’avère que les patients qui ont opté pour la réfrigération du cuir chevelu étaient très motivés et qu’ils avaient le souci de leur apparence physique et de leur intimité, points prioritaires pour eux quelques soient les désagréments provoqués par les règles citées précédemment. Ces patients ont réalisé et accepté qu’un certain niveau d’effort et de persévérance soit nécessaire pour obtenir un résultat positif. Cette prise de conscience leur à permis de ressentir un sentiment de contrôle, ce qui les a rendus plus susceptibles de s’en tenir aux règles. Au lieu de considérer les recommandations comme onéreuses, difficiles, trop contraignantes ils ont décidé de relever le défi de manière tangible.

Certaines personnes n’ont pas cette motivation. Ce n’est pas parce qu’elles ne  sont pas combatives, c’est juste que la chute de leurs cheveux n’a pas l’importance qui peut être ressentie par d’autres. Si vous êtes dans ce cas de figure vous risquez de ne pas persévérer dans les efforts nécessaires pour suivre les recommandations d’entretien ce qui risque de nuire à l’efficacité de la thérapie de réfrigération du cuir chevelu et à terme mener à l’échec. 


Vous devez répondre aux questions suivantes :

  • A quel point est-il important pour moi de sauver mes cheveux ?

  • Suis-je prêt/e à faire les sacrifices nécessaires ?

  • Suis-je prêt/e à suivre les recommandations de soins capillaires aussi longtemps que nécessaire ?


De vos réponses, vous pouvez en déduire votre niveau de motivation qui, s’il est positif,  vous donnera plus de chances de réussir.

Comments


bottom of page